Taille Astrid Veillon – Astrid Veillon, née à Sainte-Foy-lès-Lyon en 1971, est une actrice française qui évolue aussi bien sur le petit et le grand écran qu’au théâtre depuis de nombreuses années. Depuis que le père de son enfant et elle-même sont ensemble depuis une décennie, ils partagent leur vie. Comment s’est-elle usée sur le chemin de la gloire?

Comment sépare-t-elle sa vie professionnelle de sa vie personnelle ? Tous les détails sont disponibles chez Astrid Veillon, la nièce du célèbre journaliste français Patrick Chêne, qui a toujours rêvé d’une vie dans les films, et maintenant elle quitte la maison à un âge précoce pour poursuivre son objectif.

Astrid Veillon a 17 ans lorsqu’elle part pour Aix-en-Provence pour poursuivre une carrière d’actrice, et son jeune âge l’a aidée à se faire accepter comme mannequin. Elle a fait ses débuts sur le marché du travail en se faisant passer pour un mannequin, et maintenant elle fait des vagues dans l’industrie. Astrid Veillon est la fille de Bertrand, vicomte Veillon de

La Garoullaye, et de son épouse, Christine Chêne. Sa famille a des racines dans la région française de l’Anjou, plus précisément dans la ville de Combrée. Françoise Chatelain de Cressy, aussi appelée la “grand-mère de la Réunion”, est son ancêtre.

Elle est la cousine de Patrick et Juliette Chêne et la nièce du frère de Patrick.

Astrid s’installe à Aix-en-Provence à l’âge de neuf ans. Elle fait ses débuts en tant que mannequin afin de pouvoir poursuivre son rêve d’être comédienne.

À 20 ans, elle s’installe à Paris, où elle rejoint l’agence de mannequins Beauties et apparaît dans des publicités pour des entreprises comme Andros et la chaîne d’hôtels Ibis, entre autres.

C’est officiel : elle est ambassadrice de la Fondation Famille Nicolas Hulot.

Astrid Veillon, qui mesure 1,72 mètre, n’a que 23 ans lorsqu’elle fait ses débuts d’actrice. Elle collabore d’abord avec AB Productions, où elle interprète quelques rôles, avant de décrocher un rôle dans la série télévisée Extrême Limite.

En 2003, elle se lance dans l’écriture dramatique avec La Salle de bain, une pièce sur sa crise de la quarantaine mise en scène par Jean-Luc Moreau et jouée à la Comédie de Paris.

Les Montagnes russes d’Anne Bourgeois et d’Eric Assous la maintiennent sur les planches en 2004. Elle cède alors à Alain Delon le duplicata pour 100 autres représentations au Théâtre Marigny.

Elle quitte la série Quai n° 1 en 2005. Elle a réalisé les films Joséphine et Le chapeau du p’tit Jésus (2005) ainsi que le film La tempête (2006).

Par ailleurs, elle revient sur scène en avril 2006 avec une version du classique Les Monologues du vagin d’Eve Ensler au Théâtre de Paris, suivi d’Opus Coeur, écrit par Isral Horovitz et mis en scène par Stéphan Meldegg au Théâtre Hébertot.

En 2007, elle décide de faire une pause et achète une maison à Aix-en-Provence pour se rapprocher de sa famille. Elle peut se consacrer pleinement à la photographie et à l’écriture de son premier roman, Pourras-tu me pardonner ? (Éditions Plon, 2008).

Elle revient d’abord sur le petit écran en 2013 avec un épisode d’Alice Nevers, la juge est une femme sur TF1, puis elle tourne dans deux téléfilms sur France 2 en 2014 : dans le film d’action Piège Blanc, réalisé par Abel Ferry, et le drame social

Changement de cap, écrit et réalisé par Nicolas Herdt. Elle n’ignore pas non plus le théâtre, comme en témoigne sa défense de Coiffure & Confidences de Robert Harling et Didier Caron.

Elle poursuit également son engagement de longue date auprès de France Télévisions en apparaissant dans les troisièmes épisodes de la série dramatique policière France 3 réalisée par Claude-Michel Rome en 2015 Commissaire Magellan et dans le drame judiciaire

La Loi d’Alexandre réalisé par Claude-Michel Rome en 2015. Mathilda, écrite par Michel Dossetto et mise en scène par Richard Martin, est son rôle scénique actuel au Théâtre Toursky de Marseille.

Taille Astrid Veillon