Surya Bonaly Enfant – L’ancienne patineuse artistique de compétition française Surya Varuna Claudine Bonaly est née le 15 décembre 1973. Elle a remporté neuf titres nationaux français, trois médailles d’argent aux Championnats du monde (1993–1995), cinq titres européens (1991–1995) et le Championnat junior en 1991. (1989–1997).

Bonaly a réalisé le tout premier saut périlleux arrière sur un seul patin aux Jeux olympiques d’hiver de 1998 à Nagano, au Japon.

Il a été annoncé le 18 septembre 2016 que Bonaly était fiancé à l’entraîneur de patinage artistique Peter Biver. Non, elle est sans enfant.

Le patinage artistique amateur féminin a toujours été dominé par des athlètes blanches, mais de nombreuses patineuses noires exceptionnelles sont récemment passées au premier plan. L’Américaine Debi Thomas et la Française Surya Bonaly en sont deux exemples.

Bonaly a fait vibrer les foules avec ses sauts audacieux et ses programmes athlétiques puissants depuis 1990. On s’attendait à ce qu’elle remporte une médaille aux Jeux olympiques d’hiver de 1994 à Lillehammer, en Norvège, car elle avait remporté les Championnats d’Europe féminins pendant quatre années consécutives.

Le patineur Bonaly “peut surpasser pratiquement toutes les femmes pour concourir dans ce sport et de nombreux hommes”, comme l’a dit le journaliste du Los Angeles Times Randy Harvey.

Les patins qui peuvent résister au couple de ses décollages sans vaciller sont difficiles à trouver car elle est si puissante.

Cependant, les réalisations de patinage de Bonaly n’ont pas été sans critique. Jere Longman, écrivant pour le service d’information

Knight-Ridder, a décrit la vie de Bonaly comme “une histoire de patinage artistique, non pas tant comme sport mais comme feuilleton”, une histoire qui se concentrait moins sur les Jeux olympiques d’hiver et plus sur “les graines pour oiseaux et les M&Ms,

Zen and the Dragon Lady, une coach apoplectique et une mère de scène indiscrète, race et écologie, et une queue de cheval qui n’a pas été coupée pendant 17 ans.” Outre son patinage, l’enfance non conventionnelle de Bonaly a été une source majeure

d’intérêt médiatique. Les médias ont dépeint sa mère comme une “Dragon Lady” autoritaire, dont l’influence sur sa fille a parfois entravé sa progression et qui est détestée par la presse, les entraîneurs et les concurrents.

La communauté française du patinage a récemment accepté, bien qu’avec une certaine réticence, que la mère de Bonaly et elle soient conjointement responsables de façonner l’avenir du patineur.

Pendant plusieurs années, Bonaly a fait partie de la performance de patinage Champions on Ice, qui s’est dissoute en 2007.

Fin 2008, elle a été patineuse invitée au gala du Ice Theatre de New York à New York et est apparue dans spectacles en Russie aux côtés d’Evgeni Plushenko. Là, elle a accompli le backflip avec brio.

Dans l’épisode du 12 janvier 1999 de Will & Grace sur NBC, intitulé “Will on Ice”, Bonaly a joué un rôle de soutien. Elle a participé à la saison 3 de La Ferme Célébrités en 2010, et elle s’est classée parmi les cinq premières.

Même la naissance de Bonaly est entourée de mystère. Sa mère a menti aux journalistes pendant des années, affirmant que la fille était née à la Réunion, une colonie française de l’océan Indien à l’est de Madagascar. En 1991, à l’approche du 18e anniversaire de Bonaly,

le récit a changé. Lorsqu’un enfant atteint l’âge de dix-huit ans en France, la loi lui permet de rechercher légalement des informations sur ses parents biologiques s’il le souhaite. Les parents adoptifs de Bonaly, Georges et Laure, anticipaient cette occasion capitale comme

Bonaly assiste à un certain nombre de conférences et d’activités visant à impliquer davantage de personnes de couleur dans le sport.

Elle s’est également impliquée dans l’activisme des droits des animaux, participant à diverses publicités PETA ciblant la chasse au phoque canadienne et l’industrie de la fourrure.

Bonaly désapprouve également la tauromachie. Le 26 septembre 2007, elle s’est rendue au palais de l’Élysée pour s’entretenir avec le président français Nicolas Sarkozy de la fin de la tauromachie et de l’interdiction aux enfants de moins de 16 ans d’y assister.

Surya Bonaly Enfant