Stéphane Eimer Femme – L’AFP a rapporté le 22 juin que Stéphane Eimer, PDG du géant de l’analyse médicale Biogroup, est décédé.

Cette information décevante est tombée jeudi 23 juin. L’AFP rapportait que Stéphane Eimer, président de l’influent laboratoire d’analyses médicales Biogroup, avait été retrouvé mort.

Une enquête rapide a été ouverte pour déterminer la cause du décès, et une source connaissant la situation a cité une possible piste de suicide. Les médias ont décrit la mort comme « brutale et abrupte ». L’homme de 52 ans a été “découvert mort au petit matin au pied de l’hôtel Royal Monceau”, comme le rapporte le Parisien. Le constat d'”une chute d’un balcon” est imminent.

Le docteur en pharmacie a créé Biogroup en 1998 et s’est présenté comme un précurseur parmi les analystes français en biologie médicale. Le magazine français Challenges l’a classé à la 167e place de sa liste des personnes les plus riches du pays en 2021.

L’entreprise emploie environ 11 000 personnes en France, en Belgique, au Royaume-Uni, en Espagne, au Portugal, en Suisse et au Luxembourg.

Les données disponibles à ce sujet sont rares.

Biogroup a été créé en 1998 par Stéphane Eimer, docteur en pharmacie qui se présente comme “l’un des leaders des analyses de biologie médicale en France”.

Un pharmacien à la 167e fortune de France

En 2021, la fortune de Stéphane Eimer est classée 167ème en France par le magazine Challenges.

Environ 11 000 personnes travaillent avec Biogroup dans plus de 1 500 laboratoires dans des pays comme la France, la Belgique, le Royaume-Uni, l’Espagne, le Portugal, la Suisse et le Luxembourg.

La société, fondée par Stéphane Eimer et basée dans le Nord-Est de la France, s’est développée en Ile-de-France en 2015 en rachetant le réseau Biolam-LCD.

Elle réalise ensuite plusieurs achats dans les régions Sud, Centre, Rhône-Alpes et Ouest de la France avant de se développer à l’international en 2020, notamment en acquérant le réseau CMA-Medina en Belgique.

Récemment, Stéphane Eimer était revenu sur le devant de la scène à cause de la catastrophe du Covid-19. Il a notamment “misé sur les méthodes de diagnostic RT-PCR, anticipant que les structures gouvernementales seraient rapidement débordées

par l’ampleur de l’épidémie et que le gouvernement aurait recours au secteur privé”. Il n’était pas loin ; Le chiffre d’affaires de The ParisianBiogroup aurait déjà dépassé le milliard d’euros.

La communauté a répondu de diverses manières, mais le Syndicat des biologistes a été le plus bruyant, exprimant sa « stupéfaction » et déclarant : « Cette disparition est un choc majeur pour la profession et pour tous les biologistes et collaborateurs de son organisation. “

François Blanchecotte, président de l’entreprise, a publié un communiqué. Nos pensées vont à sa femme et ses enfants. Avec mon propre laboratoire qui fait maintenant partie de Biogroup, je peux témoigner personnellement du travail acharné, du courage et de la prévoyance de Stéphane.

Stéphane Eimer n’était pas seulement un homme d’affaires prospère, mais aussi un parent dévoué. Lui et sa femme étaient récemment devenus parents d’un petit garçon, qui semblait avoir une dizaine d’années d’après la description d’un employé qui avait vu la famille lors d’événements officiels :

« Il était jeune… Deux ou trois fois, le plus récemment à une convention il y a deux ans. Avec sa famille – femme et fils, 10 ans – il était là. Une unité familiale abandonnée.

Stéphane Eimer Femme