Stanislas Rigault Compagnon – Le leader de Génération Zemmour est Stanislas Rigault. Les jeunes engagés en politique ont lancé un mouvement.

Aux prochaines élections législatives dans la deuxième circonscription du Vaucluse, Eric Zemmour, 23 ans, sera candidat à l’élection présidentielle et porte-parole de la jeune aile du parti, la Génération Z.

Il n’y a aucune information concernant son compagnon.

Les mots « je suis trop petit » sont un refrain fréquent chez Stanislas Rigault. Vendredi 3 juin, il l’a encore affirmé à L’Isle-sur-la-Sorgue, en Provence-Alpes-Côte d’Azur, avec son mignon petit visage de bébé et sa touffe de cheveux devant une assemblée publique de 50 personnes.

La Reconquête ! Le candidat a pris cet engagement, utilisant le terme péjoratif “racailles” pour décrire les personnes issues de milieux socio-économiques défavorisés : “Je protégerai les victimes de la boue du mieux que je pourrai.”

Il brigue la deuxième circonscription du Vaucluse, dans le sud-est du département, et il n’a que 23 ans. Il est soutenu par la candidate remplaçante du parti, Marion Maréchal, qui a également été élue députée du Front national en 2012. M. Rigault a déclaré : « C’est fou.

Semaine après semaine, il a défendu le dernier plan de Zemmour, un ministère de l’immigration, une idée défendue d’abord par le Bloc identitaire puis par Renaud Camus, partisan de la théorie du « grand remplacement ».

Rigault, actif dans la campagne depuis l’été, a cessé de suivre les cours à l’Institut catholique des hautes études et a démissionné de son poste de rédacteur en chef de Free Student, une revue qu’il a lancée en 2019 et qui prône la réconciliation entre nationalistes et libéraux. .

Les larmes lui montaient aux yeux alors qu’il prenait le taxi le dimanche soir du premier tour pour RTL pour débriefer la perte de son parti. Le fils de militaire qui a fréquenté le Prytanée, le lycée de la défense nationale de La Flèche dans son enfance dit : « Nous ne voulons pas être des perdants » (Sarthe).

Vous pouvez également consulter cet autre article qui n’est disponible que pour nos lecteurs qui ont payé pour l’accès

Le débat Macron-Le Pen est devenu le feuilleton télévisé de la saison électorale.
Vétéran depuis six mois des débats diffusés dans les studios de radio, des tribunes publiques en province et des meetings du Trocadéro, le militant identitaire sent pourtant aujourd’hui l’aiguillon de la défaite au centre des inter-tournées.

Cet amoureux du géographe Christophe Guilluy, héraut de la France périphérique et de l’écrivain identitaire Laurent Obertone garde ses lunettes de soleil, comme s’il avait la gueule de bois, assis à la terrasse ombragée du café du 7e arrondissement où il a ses habitudes.

L’identité des parents de Stanislas Rigault n’a pas été rendue publique. Mais son père était officier dans l’armée et sa mère s’est battue pour les droits des personnes âgées.

La famille de Stanislas a toujours accordé une grande importance au service public, il n’est donc pas surprenant qu’il partage cette passion. Toute sa famille a un profond sentiment de fierté nationale.

L’élection et l’avenir de son pays pèsent plus lourd dans l’esprit du jeune homme.

Après avoir publiquement soutenu le candidat non annoncé, il est devenu une personnalité éminente de la galaxie Zemmour. La publication de droite l’Étudiant Libre le revendique comme son fondateur dans Valeurs Actuelles.

Stanislas Rigault Compagnon