Sophie Duez Compagnon – Elle est née Sophie Duez le 6 octobre 1962 à Nice, en France, et c’est une actrice française. Sophie Duez a fait ses débuts dans l’industrie musicale en tant que choriste et danseuse sur le single “Jeannette” de Jérôme Braque en 1981, puis a collaboré avec Patrick Bruel (notamment sur la chanson “Marre de cette nana-là”).

Mention notable dans le numéro de décembre 1982 de Lui, « le magazine de l’homme moderne », et, surtout, son travail de mannequin pour l’agence de mannequins Elite.

Ils ont finalement divorcé à nouveau et de 1980 à 1990, elle a été mariée à Manu Katché. Entre les années 1980 et 1990, Sophie Duez et Manu Katché ont partagé une douce histoire d’amour. Ils sont eux-mêmes devenus parents. Le frappeur de 63 ans a recommencé avec une femme nommée Laurence après avoir divorcé.

Ainsi, elle est sélectionnée début 1983 pour représenter “la Marianne cuvée 1983” dans le cadre de la campagne publicitaire du nouvel État4 emprunt, puis elle débute sa carrière de comédienne avec le film Marche à l’ombre de Michel Blanc en 1984, ce qui la démarque et lui vaut une nomination au César de la meilleure émergence féminine l’année suivante.

Après une pause dans les films dans les années 90, elle apparaîtra dans un certain nombre de téléfilms. Elle est de retour sur grand écran dans un rôle principal dans le drame policier à succès Quai.

Sophie Duez et Manu Katché sont ensemble depuis près de dix ans. Pour être plus précis, c’était l’époque entre les années 1980 et les années 1990. Au cours de cette période, ils sont devenus parents de deux filles, Lucile (1989) et Rose (1992).

La première est une entrepreneuse qui conseille les entreprises en relations publiques et en communication, tandis que la seconde semble suivre les traces de sa mère en tant qu’actrice qui se revendique également comme “scénariste” et “réaliste”.

Même si les parents de Lucile et Rose sont divorcés depuis un certain temps, ils ont de quoi se réjouir car leur père a retrouvé le bonheur avec une femme prénommée Laurence, ancienne membre du jury de la télé-réalité Nouvelle Star et peu connue des grand public.

Du moins, jusqu’en 2008, date à laquelle elle fait ses débuts à la télévision en tant que journaliste intervieweuse pour l’émission Cinq dates, une vie d’I-Télé (anciennement CNews).

Jusqu’à la fin des années 1980, l’actrice apparaît dans une série de films dont “Je hais les acteurs”, “Une épine dans le coeur”, “In extremis” et “Présumé dangereux”.

Puis elle arrête de faire partie des productions et se concentre sur sa propre vie. Au milieu des années 1990, elle fait un retour à la télévision, où elle travaille fréquemment avec Arnaud Sélignac (qui la dirige également dans plusieurs téléfilms).

En 1997, elle devient une habituée de la série policière Quai n°1 de France 2. L’émission devient follement populaire, et elle finit par jouer le rôle de la policière Marie Saint-Georges pendant cinq ans avec Olivier Marchal.

Au début du 21e siècle, elle a fait un «retour aux racines» ou un retour dans sa ville natale. Le nouveau directeur artistique du théâtre de Nice, Daniel Benoin, lui propose une place dans la distribution permanente.

L’actrice a été très occupée durant les années 2000, apparaissant dans de nombreuses productions telles que Festen (2002), La cantatrice chauve (2006), Maître Puntila et son valet Matti (2008), et d’autres.

Dans le même ordre d’idées, Sophie Duez souhaiterait s’impliquer dans la politique locale. Elle se présente à la mairie de Nice en 2008 au scrutin du parti socialiste et l’emporte.

Elle a néanmoins démissionné de son poste de déléguée fin 2009 et est aujourd’hui déléguée aux affaires culturelles au sein du cabinet de Christian Estrosi.

“Cette deuxième rupture m’a profondément blessée. Manu est un homme que j’admire, il m’a fait entendre le monde différemment”, a-t-elle remarqué. Elle s’était rétablie malgré tout avec l’aide de ses filles. Elle a révélé quelques détails personnels aux lecteurs de

TV Mag en 2014, à l’occasion du mariage de sa fille Lucile. Sa progéniture souhaitait recréer une véritable fusillade. Quand il avait besoin d’inspiration, sa mère, qui tournait en même temps dans Camping, n’hésitait pas à lui en envoyer.

Sophie Duez Compagnon

You may also like...