Pierre Tue Ses Parents Et Son Petit Frère – Hier, un tribunal pour enfants de Normandie a entendu des accusations selon lesquelles un jeune, salué comme “un petit ange” par ses professeurs et ses voisins, aurait tué par balle son père, sa mère et son petit frère, et aurait grièvement blessé sa sœur.

Dans leur maison du village d’Ancourteville-sur-Héricourt, à 30 miles au nord-ouest de Rouen dans le nord de la France, Pierre Folliot, 14 ans, a tué par balle sa mère, son père et son frère de 4 ans, et a grièvement blessé son Sœur de 12 ans, Marion.

Pierre, 15 ans, a admis avoir tué toute sa famille avec le fusil de chasse de son père en deux heures l’année dernière. Il a patiemment attendu que chacun rentre chez lui avant d’ouvrir le feu. Il s’assit sur le canapé et regarda un enregistrement du film Shrek en attendant que l’action reprenne.

Le procureur Josef Schmit a qualifié la tragédie survenue dans un petit village près de Rouen de “massacre inexpliqué et horrible”, ajoutant qu’il n’avait “jamais vu cela en 30 ans de familiarité avec le crime”. M. Schmit a fait remarquer que Pierre était “un gentil garçon d’une belle famille” aux yeux de tous ceux qui le rencontraient.

Le gamin, qui a été amené au tribunal de Rouen dans une voiture de police et recouvert d’une couverture, s’est présenté lors des premières séances du matin.

Selon la loi française, un jeune ne peut pas être condamné à perpétuité, mais il peut passer jusqu’à 20 ans derrière les barreaux.

Les archives judiciaires montrent que le 27 octobre 2004, Pierre est resté à la maison de l’école pour faire une dissertation pendant que le reste de sa famille est allé faire du shopping, sa mère a emmené son jeune frère Louis, 4 ans, à un cours de danse, et son père, un chaudronnier , a repris le travail. Le mercredi, le système éducatif français a un jour de congé.

Le film commence sur la scène du crime et utilise des flashbacks pour expliquer les événements bizarres et terribles qui y ont conduit, donnant l’impression d’un mystère.

Le jeune paria Rivière dit qu’il a fait ce qu’il a fait parce que Dieu le lui a dit, mais en réalité il voulait se venger de son père, qui a été maltraité par sa mère, qui était obsédée par la garde de la ferme familiale et en voulait à sa mère en autorité,

Law’s alors elle a vidé son mari de tout leur argent tout en ayant des relations avec d’autres hommes. Madame Rivière, incarnée avec fureur par Jacqueline Millière, est une méchante fascinante, tandis que Claude Hébert, en Pierre, penseur insatisfait dont le rang social limite ses options, fait étrangement ressortir l’éclat enfoui sous l’angoisse.

Les approches efficaces, intelligentes et disciplinées d’Allio donnent vie à des mondes intérieurs cachés, exposant une sauvagerie post-médiévale à l’aube de la modernité administrative et scientifique. C’est français ! Il a été mis à la disposition du public pour la première fois en 1976.

Pierre, à 14 ans, s’est assis avec le fusil de chasse de son père chargé pour regarder le film. Sa mère et Louis sont tous les deux rentrés à la maison à 3 heures. Il a tué Lydie alors qu’elle entrait par la porte de la maison, puis a emmené son jeune frère à l’étage avec lui et l’a occupé avec des livres à colorier et du papier.

Une demi-heure plus tard, Pierre tire et blesse grièvement sa sœur, la laissant allongée dans le couloir. Le jeune entendit les cris terrifiés de Louis du haut des marches et visa également sa tête. Puis il retourna sur le canapé pour continuer à regarder Shrek.

A 5 heures de l’après-midi, lorsque le père de Pierre, Thierry, est rentré du travail, Pierre s’est levé et lui a tiré deux balles dans la tête. Il attrapa un sac à dos, abandonna le fusil de chasse dans le hall, verrouilla la porte d’entrée, jeta la clé dans l’étang, enfourcha son vélo et s’éloigna.

Marion se dirigea vers la salle de bain du sous-sol puis une fenêtre. Elle a trébuché jusqu’aux voisins, qui ont alors contacté les autorités. Peu de temps après, alors qu’il utilisait une cabine téléphonique publique à environ neuf miles de sa maison, Pierre a été appréhendé.

Les experts judiciaires ont conclu que l’adolescent présentait “une modification considérable de ses facultés mentales” au moment des meurtres, mais qu’il n’avait pas “perdu tout discernement”.

Pierre semblait “calme et naturel” devant le tribunal, selon Marie-France Magrin, une procureure, qui a fait l’éloge de lui lors de la pause d’hier.

Le premier jour du procès, qui devrait durer deux, a été décrit hier soir comme “exceptionnellement émouvant” par un avocat de la famille. Arnaud de Saint-Rémy a rapporté à la radio française que “presque tout le monde dans la salle d’audience” avait trouvé la procédure “très, très douloureuse, beaucoup étaient au bord des larmes”. Selon ce qu’elle a indiqué, il n’a pour l’instant manifesté aucun remords.

Marion, qui a été blessée au ventre, n’était pas présente au tribunal, selon M. de Saint-Rémy. “Elle ne s’est pas encore vraiment remise de l’expérience traumatisante. Il n’y a aucun moyen qu’elle puisse être ici” Ses mots.

Pierre Tue Ses Parents Et Son Petit Frère