Micheline Presle Jeune – La Française Micheline Presle est une star dans le monde du théâtre. Micheline Prelle était un autre nom pour elle. Elle a commencé sa carrière cinématographique en 1939 et a ensuite joué dans plus de 50 longs métrages en français et en anglais tournés respectivement à Hollywood et en France.

Micheline Presle est non seulement une légende, mais aussi la reine incontestée du cinéma français. Lundi 22 août, l’actrice a soufflé sa 100ème bougie.

Elle est née à Paris avec l’ambition de devenir comédienne.

Même si le reste de la communauté Septième Art la connaît sous ce nom, Micheline Chassagne est sa véritable identité. Un nom de plume qui ne sert que de preuve de son dévouement au personnage fictif qui lui a ouvert les portes d’une carrière réussie.

L’actrice est apparue pour la première fois dans La Fessée (1937) sous la direction de Pierre Caron, puis elle a travaillé avec le réalisateur allemand Georg Wilhelm Pabst. Micheline Presle incarne Jacqueline Presle, une jeune femme en pension qui fera tout pour se réconcilier avec

ses parents divorcés dans le film Jeunes filles en détresse. Nos amis parisiens ont révélé qu’elle s’était inspirée de son nom de famille et avait finalement décidé de se faire un nom dans l’industrie du divertissement.

Si sa représentation du personnage est gravée dans son esprit, alors on peut en dire autant de son casting. Pourquoi donc? Comparée à ses concurrentes qui “portaient des bas noirs et des talons hauts”, celle qui a offert la réplique à Jean Gabin semblait faire une déclaration.

“Ma mère était vraiment stylée, alors je portais un manteau couleur pétro et un col roulé rose qui allaient bien ensemble, mais ils étaient tous les deux en coton plutôt qu’en soie plus commune. J’avais beaucoup de ressentiment envers ma mère” , l’a-t-elle raconté dans les colonnes du journal ? Et plus loin: “Quand ils m’ont appelé pour me laisser entrer dans le bureau de Pabst,

j’avais l’air tellement en colère que j’ai éclaté de rire.” Une façon de penser qui a fait ses preuves. Le rôle principal a été confié à Micheline Presle. Son nom de scène lui a bien servi dans les films et dans la vraie vie.

Il ne cache pas le fait que, malgré son dévouement aux défenseurs de l’euthanasie, il veut continuer à vivre. De la même manière qu’il veut continuer à vivre, cela ne le dérange pas d’avoir des rides dans les films. Elle n’avait pas peur de tirer avec son arme même à un

âge avancé, et elle l’a fait pour assurer sa survie continue; malgré son âge avancé, elle a toujours les yeux pétillants d’un top model.

Ces dernières années ont été particulièrement éprouvantes pour Marshall car sa fille (et sa réalisatrice en 2014) Tonie Marshall, qui est surtout connue pour avoir réalisé en 1999 le film Vénus Beauté (Institut), s’est suicidée quelques jours avant le début de son premier confinement, le 12 mars 2020, après avoir été battu par un crabe.

Micheline Presle est devenue célèbre après avoir joué dans “Les Saintes Chéries”, une série télévisée diffusée de 1965 à 1971 et créée par Nicole Buron, produite par Jean Becker et réalisée par Jean-Jacques Beineix (chronique sociale et humoristique de un couple de leur temps, avec Micheline Presle comme épouse et Daniel Gélin comme mari).

Pour ajouter à votre vertige, pensez au fait que Gérard Philippe est né trois mois après Micheline Presle et qu’elle lui a incontestablement survécu, quoique de plus de soixante-deux ans !

Micheline Presle Jeune

You may also like...