Martin Hirsch Famille – Martin Hirsch est un fonctionnaire français né le 6 décembre 1963 à Suresnes. Ancien président de l’Agence du volontariat Emmaüs France et de la nouvelle Agence des solidarités actives, il a été haut-commissaire aux Solidarités contre la pauvreté dans le gouvernement de François Fillon de 2007 à 2010, et il est aujourd’hui en charge des hôpitaux de Paris. .

À compter de 2009, il occupera à la fois ce poste et celui de haut-commissaire à la jeunesse avant de quitter le gouvernement au printemps 2010.

Hirsch, qui a supervisé la création du Revenu de solidarité active, a démissionné du gouvernement en mars 2010 pour prendre la tête de l’Agence du service civique de l’État.

Hirsch a fréquenté l’École normale supérieure et l’École nationale d’administration, où il a obtenu une maîtrise en neurobiologie.

Il s’est marié avec Florence Noiville. Juliette Hirsch, Raphalle Hirsch et Mathilde Hirsch sont ses trois descendants.

Martin Hirsch est le fils d’un ancien directeur de l’Institut national des ponts français et le petit-fils d’un ancien commissaire général du Plan français. Il est né le 6 décembre 1963 à Suresnes, Hauts-de-Seine.

En 1983, il s’inscrit à la prestigieuse École normale supérieure pour étudier la biologie, obtenant finalement un doctorat d’études approfondies (DEA) dans le domaine.

En fin de compte, il a décidé de poursuivre une carrière dans la politique et le gouvernement, alors en 1988, il s’est inscrit à l’élite française de l’École Nationale d’Administration.

Après avoir été élu conseiller d’État, il a occupé les postes de maître d’enquête (1993), conseiller juridique à la Caisse nationale d’assurance maladie des travailleurs salariés (1990-1992), conseiller juridique au ministère de Santé et Services sociaux (1992-1993) et conseiller juridique au Conseil d’État (1993-1995).

Lorsqu’il prend la tête de la PCH (Pharmacie Centrale des Hôpitaux de Paris ; rebaptisée Agence générale des équipements et produits de santé depuis 2001) à l’Assistance publique – Hôpitaux de Paris en 1995, il est à nouveau immergé dans le monde de ses études de premier cycle.

De plus, il rencontre pour la première fois des membres de la communauté Emmaüs à cette époque ; de 1995 à 2002, il a été président de l’union centrale des communautés d’Emmaüs (UCC).

Hirsch poursuit parallèlement une double carrière. Il est avant tout professeur, ayant enseigné au Réseau européen d’études avancées (ENA) en 1994 et à l’Institut d’études politiques de Paris (IEP) entre 1990 et 1997.

Mais il est aussi écrivain ; ses ouvrages incluent “Les Enjeux de la protection sociale” (éditions LGDJ en 1994) et “L’Affolante histoire de la vache folle” (chez Balland en 1996).

En 1997, il entre pour la première fois en politique en tant que directeur de cabinet de Bernard Kouchner au ministère de la santé et de l’action sociale du gouvernement français (secrétariat d’État à la santé et à l’action sociale) et conseiller santé de Martine L’équipe d’Aubry au ministère du travail et des affaires sociales (ministère de l’emploi et de la solidarité).

En 1999, il a été promu à la tête de l’Agence française de sécurité sanitaire en tant que premier directeur général (AFSSA). Il exercera ses fonctions jusqu’en 2005, date à laquelle il envisage de rejoindre le Conseil d’État en tant que membre à part entière.

Après s’être beaucoup investi au sein d’Emmaüs, il est promu président d’Emmaüs France en mai 2002. La même année, il est nommé administrateur de l’Agence européenne d’évaluation du médicament pour un mandat de cinq ans.

L’année suivante, il s’implique davantage dans les mouvements de protection des citoyens, rejoignant le Forum de l’Autorité européenne de sécurité des aliments et le Comité national de lutte contre l’exclusion (CNLE).

Sa carrière d’écrivain est également florissante à cette époque; son troisième livre, « Ces peurs qui nous gouvernent », est publié chez Albin Michel en 2002, suivi de « Manifeste contre la pauvreté » (Oh ! Editions, 2004) et « Code des droits contre l’exclusion » (Dalloz, 2006).

Martin Hirsch Famille