Lionel Guedj Famille – Les débats lors du procès du dentiste de Saint-Antoine accusé d’avoir mutilé ses patientes brossent le portrait d’un homme vénal et cupide. Impliqué dans une frénésie de soins intensifs afin de maximiser le profit.

Concernant ses proches, NOUS en savons très peu.

Lionel Guedj est un homme très occupé. La première semaine du procès d’un dentiste qui, avec son père, Carnot, est accusé d’avoir utilisé la violence pour contraindre leurs patients à subir des mutilations a suffi à défigurer un système judiciaire de type usine.

Le temps et l’argent étant les deux facteurs moteurs les plus importants. Après l’année 2005, le dentiste n’a plus de temps à perdre avec des modes comme The Dentist.

Carole Bassompierre, la directrice des enquêtes, est décrite comme un “homme qui courtise, courtise, courtise et veut que tout soit fait vite” par le barista qui la sert au restaurant où il est interrogé.

Il est tellement pressé de finir de se tailler les dents qu’il lui faut quinze minutes au compteur, même si ses amis en mettent quarante. Pressé “d’exister”, résume celui qui est entré dans la profession pour marcher dans les pas de son père. Nous sommes également sous pression pour stocker des liquidités.

Deux dentistes jugés depuis le 28 février pour la mutilation de plus de 300 patients ont été condamnés lundi à 5 ans de prison dont un an avec sursis et 10 ans fermes au terme d’un procès inédit de cinq semaines.

En raison « de la gravité des faits commis et du nombre de malades », le docteur Lionel Guedj est le principal accusé dans cette affaire et encourt la peine maximale.

Devant la 6e chambre correctionnelle du tribunal judiciaire de Marseille, les procureurs Michel Sastre et Marion Chabot ont requis ce lundi 10 ans de prison à son encontre, une amende de 375.000 euros, demande de cautionnement, interdiction définitive d’exercer la profession. d’un chirurgien-dentiste et la saisie de sa résidence principale comme bien déjà confisqué.

Pour “son rôle plein et entier auprès de son fils” dans ce “système Guedj” qui a causé la mutilation de 327 victimes, le parquet a requis une peine de 5 ans de prison (dont un an avec sursis) et 150.000 euros d’amende de Carnot , le père.

De plus, il lui est définitivement interdit de travailler comme dentiste. Ainsi qu’une demande d’acompte.

Selon La Provence, le dentiste Lionel Guedj, dont le procès pour des centaines de mutilations s’est tenu à Marseille il y a quelques semaines et dont le jugement est en instance de délibéré, a été refoulé à l’aéroport de Marignane ce week-end.

Le procureur a requis une peine pouvant aller jusqu’à dix ans de prison, bien qu’il soit toujours sous contrôle judiciaire. Le journal a rapporté qu’il était avec sa famille et prévoyait de passer le week-end quelque part en Espagne. La décision dans cette affaire sera annoncée le 9 septembre de l’année prochaine.

Lionel Guedj Famille