Jacques Dutronc Jeune – Auteur-compositeur-interprète-guitariste-compositeur-acteur français Jacques Dutronc est né le 28 avril 1943. Il a été marié à la chanteuse Françoise Hardy du 30 mars 1981 jusqu’à leur divorce en 1988; leur fils est le guitariste de jazz Thomas Dutronc, né en 1973.

Il a également travaillé en étroite collaboration avec Jacques Lanzmann sur l’écriture de chansons pendant un certain temps.

All Music Guide a qualifié “Il est cinq heures, Paris s’éveille” (une chanson similaire à “Waterloo Sunset” des Kinks) “sa plus belle heure”, et c’est l’une des chansons les plus connues de Dutronc avec “Le Responsable ” et ” Les Cactus “.

Il n’y a pas beaucoup de données avec lesquelles nous pouvons travailler.

Le 28 avril 1943, à Paris, France, Jacques Dutronc est né. Il a grandi dans le 9e arrondissement de Paris en tant qu’enfant privilégié de Pierre et Madeleine Dutronc. Son père, ingénieur le jour et pianiste la nuit, l’initie à la musique dès son plus jeune âge.

Il est tout petit, mais il prend déjà des cours de piano et d’alto. Même s’il est censé fréquenter le lycée Condorcet, il sèche fréquemment les cours pour aller jouer au flipper ou se retrouver coincé dans les cinémas bondés qui bordent les Grands Boulevards.

La joyeuse bande se retrouve place des Trinitaires, où ils sont toujours entourés d’amis, dont Jean-Philippe Smet. Jacques Dutronc, passé de l’alto à la guitare dès l’adolescence, forme son premier groupe, El Toro & the Cyclones, au début des années 60.

Conséquence du brassage culturel de l’époque, Jacques Dutronc se retrouve à composer pour le groupe Les Fantômes puis à jouer de la guitare pour Eddy Mitchell et son groupe El Toro and the

Cyclones, tous deux signés aux éditions Vogue. Assistant de Jacques Wolfsohn, il gère ensuite les carrières de musiciens de la relève comme Zouzou pour Vogue. Va pas prendre un tambour est une chanson qu’il a écrite pour Françoise Hardy, une jeune chanteuse signée sur le label Vogue.

Pour contrer la popularité du chanteur Antoine qui inonde les ondes, Jacques Wolfsohn commande un texte au romancier et satiriste Jacques Lanzmann puis le fait mettre en musique par Jacques Dutronc.

Et moi, et moi, et moi a été écrit pour un autre chanteur mais sera interprété par Jacques Dutronc lui-même.

L’Académie des Arts et des Lettres a reconnu la chanson comme un “vrai tube” et lui a décerné le prix Charles-Cross. En 1966, l’album avec lequel il fait ses débuts, intitulé

Et moi, et moi, et moi, est certifié disque d’or, et ses titres principaux deviennent des tubes de la scène musicale underground connue sous le nom de tube (Les play-boys, Les cacti, J’aime les filles, etc.).

Alors qu’il est directeur créatif de Vogue Records, on lui demande d’écrire une chanson pour une étoile montante : Françoise Hardy. Un tabac annonce “C’est le moment de l’amour” et quelques formulaires.

En 1965, il rencontre le journaliste Jacques Lanzmann, pour qui il écrira pendant la décennie suivante.

L’année suivante, Jacques Dutronc se produit en tant que chanteur pour le public. Le titre de son premier album, “And Me, and Me, and Me”, est un coup de maître.

Son premier album s’intitule “Cactus”, et il présente un beau sourire qui séduit un large public. Le public d’hier et d’aujourd’hui est enchanté avec « Les Play lads », « J’aime les filles » et « Il est cinq heures, Paris s’éveille ».

Le jeune Jacques est entouré de musique dès son plus jeune âge, grâce à son éducation dans une famille créative. Le père du jeune homme lui a notamment appris les bases de la musique et l’a amené à faire du bruit au piano et à l’alto. Jeune homme, il était un habitué du premier club de rock de la ville, le Golf-Drouot d’Henri Leproux, dit aussi “Le Temple du Rock”.

Là, il rencontre d’autres espoirs musicaux Eddy Mitchell et Johnny Hallyday, qui deviendront tous deux des amis proches.

Souhaitant débuter une carrière dans la musique, une tournure tragique des événements a fait dérailler ses efforts. Jacques Dutronc est contraint de rester chez lui pendant un an en raison de son accès à la maladie rhumatoïde Bouillaud.

Pour passer le temps, le préadolescent (aujourd’hui âgé de 16 ans) apprend la guitare en autodidacte. Au terme de sa convalescence, Jacques Dutronc forme avec quelques amis le groupe Les Tritons.

Jacques Dutronc Jeune