Florent Coury Wikipedia – Florent Coury s’est enrôlé comme volontaire étranger dans l’armée ukrainienne il y a six mois, deux jours seulement après l’appel aux armes du président Zélensky. Je ne veux pas vivre une vie longue et morne en attendant de mourir, et je crois que la dignité réside dans notre façon de vivre, a-t-il déclaré.

L’histoire de cette aventure unique en son genre est publiée par Flammarion Books sous le titre “Engagé Volontairement”. Y a-t-il une raison pour laquelle il est parti ? Pourquoi a-t-il passé tant de temps dans cette région ? Il ou elle répond en retour.

Il a 39 ans, est marié et père de trois enfants, mais ce Français n’a jamais servi dans l’armée.

Premier volontaire français à combattre en Ukraine, Florent Coury, a déclaré : “C’est un très petit prix à payer par rapport à ce que vivent les Ukrainiens en ce moment.”

Ce soir au Jour J, Flavie Flament reçoit Florent Coury, l’un des premiers Français à s’être engagé volontairement dans la Légion internationale en Ukraine.

Comment et pourquoi ce DRH à la vie stable a-t-il pris cette décision ? Comment a-t-il survécu à la guerre à 3 000 kilomètres du continent sibérien ?

L’actualité mondiale, culturelle, économique et politique de l’heure est interviewée sur Jour J. Flavie Flament anime un podcast et une émission quotidienne sur RTL de 00h00 à 01h00 (GMT+2) dans laquelle elle s’entretient avec un autre journaliste à propos d’un événement important dans leur vie.

‘Engagement Volontaire’ a été écrit par Florent Coury. Ayant fui Bruxelles en seulement 48 heures pour être disponible lorsque la Russie a envahi le pays le plus à l’est de l’Europe, il décrit son expérience de quatre mois là-bas.

Il a dit à Fabrice Grosfilley lundi à la première heure : “C’est un acte politique, je pensais que la cause ukrainienne était notre cause”.

Votre plan initial était d’aller chercher un combat là où vous êtes, n’est-ce pas ?

“Oui, car je pense qu’il est nécessaire d’être là en ce moment pour empêcher les chars de repartir vers Kiev. Vu la vitesse à laquelle tout le monde pensait que ce serait, j’ai décidé de ne pas y aller pour des raisons humanitaires”.

Mais vous devez acheter votre sac à dos avant de partir, même si vous n’avez aucune formation militaire.

“Aussi idéaliste soit-il, je l’approuve. J’ai bêtement pensé que des milliers et des milliers de personnes suivraient mes traces. Un sentiment de moquerie envahissait la pièce.

C’est toujours improvisé. Ce n’était pas un pays déchiré par la guerre à l’époque. , mais plutôt une paix qui a été soudainement jetée dans le conflit “.

Vous n’avez pas été en première ligne mais êtes plutôt resté dans un poste militaire, où vous avez été responsable de divers aspects de la communication et, finalement, du recrutement des volontaires.

“Le 1er mars, mon ami Tom et moi avons atterri à Bruxelles, où ils s’installaient avec une autre communauté d’expatriés lituaniens. Le président Zelensky a déjà lancé un appel aux volontaires, mais la Légion internationale n’existe pas encore pour leur fournir un logement. .

Lorsque nous arrivons pour la première fois à Lviv, nous nous dirigeons généralement droit vers le premier groupe d’étrangers que nous voyons. Et c’était la Légion géorgienne, active depuis la guerre de 2014 ».

Florent Coury Wikipedia

You may also like...