Fils Olivier Dacourt – Footballeur professionnel français à la retraite, Olivier Yohan Dacourt est né le 25 septembre 1974. Il a occupé le poste de milieu de terrain pour son pays. Également ancien membre de l’équipe de France, il est largement reconnu pour son temps passé avec le club anglais Leeds United et les clubs italiens Roma et Inter Milan.

Dans son nouveau documentaire “Papa”, en avant-première sur Canal + dimanche soir prochain, Olivier Dacourt s’interroge sur la parentalité et les défis auxquels sont confrontés les enfants dont les pères ont laissé une empreinte indélébile dans le paysage sportif français.

Après avoir pris sa retraite du sport professionnel en 2010, Olivier Dacourt a tâté de différents domaines médiatiques. L’ancien international français (avec 21 sélections) a d’abord travaillé comme commentateur et consultant, et maintenant il se concentre sur les films sur le sport.

Avec “Papa”, Olivier Dacourt assume la filiation, dans la continuité de ses précédents documentaires “Je ne suis pas un singe” (sur le racisme dans le football) et

“Mon côté obscur” (sur la vie cachée de certaines stars du football). Tewin Dacourt, son fils, rejoint les rangs d’écrivains comme Joakim Noah et Iliana Rupert et Oan Djorkaeff et Romain Ntamack et Giuliano Alesi pour discuter des complexités de la filiation et de la fierté et des défis qui l’accompagnent.

Olivier Dacourt revisite la dynamique père-fils dans Ouest-France et Extension, remplissant à la fois son ambition d’attirer l’attention sur les difficultés socio-économiques et l’humanité de la télévision et ses précédents travaux.

Oui, c’est mon fils. De plus, toute la progéniture des athlètes. Vous constaterez qu’il est incroyablement rare qu’un fils de joueur surpasse les réalisations de son père sur le terrain.

Avoir une meilleure carrière n’est pas le but, mais le fait qu’il y en ait si peu qui y soient parvenus indique à quel point c’est difficile. Pourquoi ? Contrairement aux idées reçues, les enfants de 8 ou 9 ans ne sont jamais comparés à leur père. La seule exception concerne le sport.

Quand comparer un fils à son père est la première chose que l’on fait dans un sport, cela met une pression énorme et injuste sur eux deux.

L’ancien milieu de terrain d’Everton, Olivier Dacourt, a parlé de la fois où il a “tué” un coéquipier à l’entraînement à cause d’une blague qui lui a été faite lorsqu’il a rejoint le club pour la première fois.

Dacourt a déménagé à Everton depuis Strasbourg pour 5,4 millions de livres sterling en juillet 1998, bien qu’il n’y soit resté qu’un an avant de signer avec Lens dans sa France natale.

Au cours de sa seule et unique saison avec Everton, il a été un pilier de l’équipe, commençant les 31 matchs et marquant deux fois. Cependant, il ne s’est jamais senti chez lui loin de l’Angleterre.

Malgré cela, il se souvient fréquemment de son temps avec le club avec tendresse, qualifiant cela de “merveilleuse expérience” seulement cette année et mentionnant son amitié avec Marco Materazzi, avec qui il a finalement joué à l’Inter Milan.

Selon ses explications à RMC Sport, il a été soumis à un processus de bizutage à ses débuts, comme tous les nouveaux joueurs, mais cela ne l’a pas impliqué de chanter sa chanson préférée devant ses nouveaux coéquipiers.

En conséquence, j’étais très en retard et j’ai dû me précipiter. En partant, il a dit: “J’ai réalisé qu’ils avaient tout facturé dans ma chambre.” Ils logeaient dans un motel.

Ils ont tout facturé dans ma chambre même si je n’ai jamais utilisé le bar. Aucun mot n’a été échangé car j’ai reconnu l’appelant.

Roy Hodgson a signé Dacourt le 2 février 2009 et l’a prêté au club anglais de Fulham jusqu’à la fin de la saison 2008-09. Dacourt est retourné à l’Inter pendant une courte période jusqu’à l’expiration de son contrat avec le club et il est devenu agent libre.

Cependant, il a dû se contenter principalement d’apparitions de remplacement en raison du bon jeu du milieu de terrain de Fulham et aussi de Dacourt qui a subi des blessures.

Dacourt s’est mis d’accord avec Standard Liège le 23 septembre 2009 pour un contrat d’un an. Il a rejoint l’équipe pour jouer aux côtés d’Axel Witsel au milieu du terrain lorsque Steven Defour, blessé au pied et qui devait manquer trois mois d’action, a été remplacé. Le Standard Liège a mis fin à son contrat le 8 février 2010.

Fils Olivier Dacourt