Biographie Marianne James – Chanteuse, actrice, personnalité de la télévision et designer française Marianne James. Elle a également travaillé comme co-animatrice de la version française de l’Eurovision. Marianne James, née Marianne Gandolfi le 18 février 1962 à Montélimar.

Elle est la sœur cadette d’une sœur aînée nommée Pascale et la fille d’un couple de boulangers. James est un surnom qu’elle a adopté pour honorer son défunt grand-père.

Tout au long de sa carrière de onze ans (1178 représentations et un Molière pour “Meilleur spectacle musical”), “Maria Von Glott” a fait découvrir au monde Marianne James comme une artiste lyrique et une héroïne inoubliable.

Les artistes d’aujourd’hui ne sont plus encombrés par la nécessité de mettre un masque ou de jouer un rôle, et acceptent plutôt le privilège de se présenter tels qu’ils sont vraiment. Elle sort son premier album éponyme, qui comprend douze chansons inédites.

Un album privé, personnel et intense dont sont extraits “Les People” et “Fragile”.

De retour à Paris en juillet 1980, elle intègre l’année suivante le groupe “Les Démones Loulou” et participe à la première représentation de William Sheller à l’Olympia. Elle chante toujours dans les rues de Paris3.

À partir de 1989, elle se fait connaître pour avoir interprété le rôle de la chanteuse allemande Maria Ulrika Von Glott dans la comédie musicale L’Ultima Récital, aux côtés de Véronique Vola, Hélène Halevy et Ariane Cadier, qui succèdera à Vola au piano.

Cette performance a été développée au sein de l’association artistique La Clef de Saint-Germain-en-Laye lors d’une résidence d’artiste dans laquelle Marianne James donnait des cours en échange d’un logement et d’un espace de production.

Avec une époustouflante soirée d’ouverture aux Folies Bergère en décembre 2001, ce spectacle avait joué devant 1 178 personnes jusqu’en avril 2002. En fait, elle a remporté le Molière de la meilleure production musicale en 19994.

Suite au succès de son spectacle “L’Ultima Récital”, elle propose désormais des cours de chant dans son appartement parisien de la rue Montmartre, avec guitare. En 1999, elle sort son premier album, intitulé Les Mandarines, tout en jouant le rôle d’Ulrika Von Glott.

À l’âge de 11 ans, Marianne James s’intéresse à la musique en prenant des cours de guitare auprès d’Antoine Petrucciani, le père du célèbre musicien Michel Petrucciani. Par conséquent, le jazz est une composante majeure de sa formation initiale. Plus tard, Marianne James poursuit des études de musicologie à la Sorbonne et obtient un diplôme et une licence dans le domaine. Puis, en 1980, elle obtient le premier prix de chant au Conservatoire de Paris.

Pourtant, à la fin des années 1980, elle n’a d’autre choix que de faire le redoutable « malmenage » dans le métro, et c’est ainsi qu’est né un partenariat comique-lyrique avec sa compagne de banlieue Hélène Alévi. Après cela, il a eu l’idée du personnage de

Maria Ulrika Von Glott, une chanteuse d’opéra excentrique et légèrement dérangée dans son spectacle L’Ultima Recital. C’est un succès retentissant et Marianne James remporte le Molière de la meilleure production musicale de l’année.

Beaucoup de gens reconnaissent cette dame intéressante de ses quatre saisons en tant que juge dans l’émission de télé-réalité française La Nouvelle Star (2004-2007). Elle a de nouveau été reconnue en 2018 avec une nomination pour La France un talent incroybale sur M6.

Elle rejoint le casting de la comédie musicale du Palais des Congrès Les aventures de Rabbi Jacob en 2008. Les films Une visite qui dérange (2011), Miss Carpenter (2013) et Tatie Jambon (2015) marquent son retour sur grand écran (2018) .

Marianne n’a pas tardé à se faire reconnaître après avoir terminé ses études de musicologie à la Sorbonne et obtenu sa licence ; en 1980, elle obtient le premier prix de chant du Conservatoire National de Paris.

Malgré son éducation et ses réalisations, elle n’arrive pas à percer dans la classe moyenne et, à la fin des années 1980, est contrainte de travailler comme portière de métro aux côtés de sa rivale,

Hélène Alévi. Cette expérience aboutit à un duo comico-lyrique qui va lui donner l’idée de créer le personnage Maria Ulrika Von Glott, cantatrice loufoque et physiquement imposante, dans le spectacle qu’elle écrit : L’Ultima Recital.

Après avoir reçu les fous rires et les ovations du public, elle reçoit le Molière 1999 de la meilleure production musicale.

Sa vie professionnelle a enfin commencé. Après une série de performances réussies, elle a capitalisé sur sa notoriété et sa notoriété en rejoignant pendant quatre ans le jury de l’émission de télé-réalité musicale à succès

La Nouvelle Star. Sa franchise et son approche sans limites de la compétition ont conquis le cœur de millions de téléspectateurs.

Biographie Marianne James