Aurore Bergé Enceinte – Aurore Bergé, femme politique française, est née le 13 novembre 1986 à Paris.

En 2014, elle est élue conseillère municipale de Magny-les-Hameaux et conseillère d’agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines, après avoir siégé à l’UMP.

Au cours de la campagne présidentielle d’Emmanuel Macron en 2017, elle l’a retrouvé. Lors des élections législatives de 2017, elle est choisie pour représenter la 10e circonscription des Yvelines.

Elle représente son district à la Chambre des représentants et siège à la commission des affaires culturelles et de l’éducation. De début 2019 jusqu’à fin 2020, elle sera la porte-parole de LREM en charge de l’équipe média “riposte” de l’organisation.

Elle a été élue tête de liste LREM dans les Yvelines pour les élections régionales de 2021 en Île-de-France.

En 2020, elle assumera le rôle de présidente de la délégation LREM à l’Assemblée nationale, où elle sera chargée de l’agenda législatif du parti, et en 2022, elle deviendra présidente du LREM, qui sera alors rebaptisé Parti Renaissance. .

La législatrice des Yvelines, 35 ans, attend son premier enfant fin octobre et compte s’absenter trois à quatre semaines pour se concentrer sur sa famille et sa santé. L’une des femmes qui seront remplacées au poste de PDG par les vice-présidents de Renaissance a déjà prévenu l’AFP qu’elle ne mettrait pas sa santé ou celle de son enfant en danger.

C’est une nouvelle ère, et avec elle vient la nouvelle que Mme Bergé, la première femme à occuper le poste de présidente du parti majoritaire au Palais-Bourbon, va se retirer pour se concentrer sur son fils nouveau-né. Cela laissera la Chambre des représentants à la fois détendue et féminine, puisque 37 % de ses membres sont des femmes.

Aurore Bergé, leader du Parti parlementaire de la Renaissance, quittera prochainement le Palais Bourbon pour une durée prolongée.

Prévenue est prévenue, et la législatrice sera là pour accueillir son premier enfant “fin octobre”, comme elle l’a révélé en exclusivité dans les pages du dernier numéro de Gala. Grégory Besson-Moreau, la figure paternelle, travaille aussi pour la majorité.

Lors du premier mandat d’Emmanuel Macron, les deux personnalités politiques se sont rencontrées dans l’hémicycle de la Chambre des représentants. “Mon ami Grégory Besson-Moreau a été député avec moi lors de la dernière législature.

C’est ainsi que nous nous sommes rencontrés au départ. En toute honnêteté, il n’y avait pas grand-chose. Passer autant de temps à l’Assemblée n’est pas rare. Dans certains cas, cela se traduit par des récits captivants », explique Aurore Bergé, un œil rond sur le ventre, dans un sourire.

Interrogée sur la possibilité d’un congé de paternité pour le nouveau président, elle a ri nerveusement avant de donner une réponse courte : “Nous nous adapterons tous les deux aux nouvelles circonstances. Il a déjà deux jeunes filles, âgées de cinq et sept ans, qui passent une partie de chaque semaine chez nous.”

La naissance du premier enfant d’Aurore Bergé a été “un événement qui n’est pas anodin dans une vie”, mais cela ne signifie pas qu’elle envisage de mettre sa carrière au service de l’Etat entre parenthèses. Elle admet cependant qu’elle ne peut pas prédire quand elle reviendra à l’Assemblée.

« On fait ce qu’on peut ou veut faire. (…) Je ne risquerai ni la santé de mon bébé ni la mienne », est-ce exact, rassure-t-elle.

C’est le genre de chose que les gens n’oublient pas tout de suite. C’était il y a un an cet automne lorsque Laurianne Rossi, alors membre du Congrès de La République en mouvement nouvellement formée, était au cœur d’un débat houleux sur le toit de LCI.

Le train-train quotidien, un autre rendez-vous qui s’ajoute à son emploi du temps chargé des Hauts-de-Seine. Quelques heures plus tard, sa fille naît, avec quelques semaines d’avance. Et naturellement, cela vient bousculer la routine du législateur, qui est aussi questionneur à la Chambre des représentants. Mais pas pour très longtemps.

Trois jours après l’accouchement, se souvient-elle, “j’étais déjà en visioconférence. En d’autres termes, la vie d’un parent ne s’arrête pas simplement parce qu’il est devenu parent.

Les revendications des élus ne cessent d’augmenter, tout comme les demandes des habitants du quartier. Et le concept de pause de quelques jours n’est pas du tout une contrainte.

C’est parce que les législatrices enceintes n’ont pas été prises en compte lors de l’élaboration des règles de procédure de l’ANC. Si ces femmes décident de prendre un congé de maternité, leurs sièges seront vides et leurs votes annulés.

Aurore Bergé Enceinte

You may also like...