Affaire Serge Le Petit – Le matin du 2 novembre 1969, deux Parisiens reviennent d’une journée de pêche à pied et décident de se promener sur le sentier du bord de mer qui longe la ville. En marchant, ils remarquent une forme humanoïde au loin.

quelqu’un qui est tombé ou qui risque de le faire. Les deux mâles se rapprochent de la personne. C’est trop tard; il a arrêté de respirer et il y a du sang qui coule dans son cou.

Il y a un manque d’information à ce sujet.

Le corps du lycéen Serge Le Petit a été retrouvé sur une falaise à La Hague à la Toussaint en 1969. Cela fait 52 ans, et l’affaire reste un mystère.

Le 2 novembre 1969, deux Parisiens rentraient après une journée de pêche lorsqu’ils tombèrent par hasard sur une randonnée matinale le long du sentier littoral qui s’étend le long de la côte.

Ils remarquent une forme humaine allongée sur le sol alors qu’ils avancent. Une personne décédée ou des personnes présumées décédées. L’homme est approché par deux hommes. Un filet de sang semble couler de son cou, mais il est déjà trop tard.

La police et le personnel médical ont été alertés à l’avance. Les poches de la victime et un sac trouvé près du corps sont vérifiés à la recherche d’indices. Il y a un billet de 240 francs, de la monnaie, un sandwich, une banane et une lampe électrique, un plan de Paris, trois cigares hollandais, une paire de chaussures, un changeur et des chaussures.

L’identité de Serge Le Petit, un lycéen français de 16 ans originaire de Cherbourg, a été confirmée lorsque son corps a été découvert dans une falaise. L’autopsie de Serge Le Petit aura lieu à l’hôpital Pasteur de Cherbourg.

Des perquisitions sur les lieux du crime sont organisées. Les enquêteurs ont découvert un sac à côté du corps. Des cigarettes hollandaises, un plan de la ville de Paris, une lampe électrique, une paire de chaussures, un sandwich, une carte de change, une

banane et deux cent quarante francs français se trouvent à l’intérieur. Les gendarmes sont en mesure d’identifier positivement le corps comme étant celui de Serge Le Petit, un adolescent cherbourgeois, grâce à la découverte de son passeport sur les lieux. Après avoir reçu une balle dans la tête, il est déclaré mort à l’hôpital, où une autopsie est pratiquée pour s’assurer de sa mort.

La police se rend au domicile familial du jeune homme dans le cadre de son enquête. Ses parents étant partis en vacances en Bretagne, il était seul pour le week-end. Les enquêteurs découvrent des indices troublants dans la chambre de la victime.

Serge le Petit a fait une valise et a oublié de l’apporter avec lui, alors il a laissé un mot à ses parents. Dès lors, il est écrit :

Les services de secours et les forces de l’ordre ont été prévenus. Les poches de l’infortuné sont vidées et un sac est trouvé près du corps, tous deux falsifiés. Il y a trois cigares hollandais, une lampe électrique, un plan de

Paris, une paire de chaussures, un bureau de change, un sandwich, une banane et 240 francs suisses. Grâce aux informations de son passeport, les autorités ont pu identifier la victime de l’effondrement de la plage comme étant Serge Le Petit, un lycéen de 16 ans qui vivait avec ses parents à Cherbourg, non loin du port.

Après autopsie, le corps de Serge Le Petit sera conservé à la morgue de l’hôpital Institut Pasteur de Cherbourg. Les docteurs Marty et Fresquet ont confirmé qu’une petite balle a bien pénétré l’arrière de la tête.

Il a été rapporté que le jeune homme a été retrouvé mort d’une “mort foudroyé”, c’est-à-dire que son sang avait été drainé. La police vérifie une fois de plus la falaise de Landemer, mais cette fois, elle ne trouve ni aiguille ni arme à feu. Les enquêteurs sont également positifs : l’adolescent a été tué près du pied de la falaise.

Affaire Serge Le Petit

You may also like...